Les poules
3900 vues

Poules

Avoir quelques poules dans son jardin présente de nombreux avantages.

Les poules ont plusieurs fonctions : en plus de pondre, elles recyclent les déchets de cuisine, mangent des limaces, contrôlent les "nuisibles", fertilisent le sol : leurs fientes sont riches en azote, phosphore, potassium, calcium. Elles peuvent également contribuer à réchauffer une serre.

Combien de poules ?

Au minimum deux poules, car elles supportent difficilement l'isolement et la solitude. L’idéal est d’avoir des poules d’âge différent pour permettre une alternance dans la ponte des œufs, sachant qu’une poule vit en moyenne entre 4 et 5 ans.

Pour la production d’œufs, 2 à 3 poules suffisent généralement à satisfaire une petite famille, chacun pouvant fournir de 130 à 150 œufs par an. Souci : il y a toujours un « creux » de production, situé à la fin de l'automne et au début de l'hiver. Moyen de plus simple d'y remédier : opter pour les races ayant une réputation de pondeuses d'hiver.

Faut-il un coq ?

La réponse est non. Les œufs que nous mangeons au quotidien sont « clairs », donc non fécondés par le coq. 

Que dit la loi ?

Vous pouvez avoir des poules à condition qu’elles soient élevées dans un jardin, dans un poulailler ne dépassant pas 20m² (sinon = permis de construire auprès de la mairie), et que leur nombre ne dépasse pas 50. Au delà, l'élevage serait assimilé à une exploitation agricole.
Respecter également les règles de bon voisinage (nuisances sonores, olfactives...), et se renseigner auprès de la mairie de son domicile. 

Le poulailler

C'est un équipement essentiel pour élever des poules. On peut le construire si on est bricoleur, ou bien l'acheter.
On en trouve désormais à tous les prix dans les animaleries, mais également dans les grandes jardineries ainsi que sur le net.

Un poulailler assure plusieurs fonctions :

  • mettre les poules à l'abri de l'humidité et du froid, la nuit comme le jour,
  • leur permettre de boire et manger,
  • d'y pondre et d'y couver en toute sécurité

...à l'abri des prédateurs, et dans de bonnes conditions d'hygiène.

Un poulailler confortable comprend donc un nid par poule, une mangeoire, un abreuvoir, un perchoir et un pondoir pour 3 poules.

L'emplacement du poulailler

Il faudra placer le poulailler dans un endroit du jardin au calme, abrité du vent et des intempéries. 

Pas trop éloigné de la maison toutefois, afin de pouvoir s'y rendre sans contrainte. 

Placer le poulailler au fond du jardin pourrait vous tenter. Mais en cas de mitoyenneté, s'assurer que la proximité du poulailler ne cause aucune nuisance sonore ou olfactive à vos voisins...

Les prédateurs

A la campagne, les attaques de poules par les renards ne sont pas un mythe; aussi vous apporterez un soin tout particulier à la clôture qui délimitera votre basse-cour.

Plus classiquement, les chats comme les chiens doivent être tenus à distance...

Prendre soin de ses poules

S'assurer qu’elles ont toujours à boire (de l’eau propre et en quantité : la poule pouvant souffrir rapidement de déshydratation en cas de grosse chaleur) et à manger. 

Ramasser les œufs régulièrement pour qu’ils ne soient pas cassés et pour éviter que vos poules ne les couvent pour rien. 

Renouvelez régulièrement la paille et tenez votre poulailler propre.

Les poules sont omnivores, aussi vous pouvez leur donner, en plus des graines quotidiennes, les restes de vos repas (pâtes, maïs, laitue...).

Elles ne doivent pas rester cloîtrées dans le poulailler : faites leur prendre l’air chaque matin. 

Quelle race de poule choisir ?

Il existe une grande diversité parmi les poules. Plusieurs centaines de races sont répertoriées dans le monde ; 43 races locales sont reconnues en France. Certaines sont plus adaptées que d'autres à un petit jardin, comme il y a de plus ou moins bonnes pondeuses… Voici un choix, forcément subjectif :

  • Gâtinaise : toute blanche. Elle pond bien en hiver.
  • Orpington : la fauve est la plus répandue. Sociable, même familière, et calme, elle pond bien en hiver. 
  • Marans : on la connaît pour ses œufs couleur chocolat… Race très ancienne, rustique et bonne pondeuse (200 œufs par an)
  • Coucou de Rennes : originaire de Bretagne, elle se diffuse bien aujourd'hui. Pondeuse moyenne, sa chair est excellente mais elle a besoin d'espace…
  • Sussex : plutôt élégante en blanc herminé ou tricolore, c'est une excellente pondeuse avec un caractère facile.

Et puis, quitte à faire un choix, pourquoi ne pas privilégier les races locales, et participer ainsi à leur sauvegarde ?

Où acheter poules et poussins ?

Aujourd’hui il est très facile d’acheter des poules ou des poussins. L'animalerie ou la jardinerie la plus proche de votre domicile en ont probablement. Vous pourrez aussi en trouver sur certains marchés.

Citons également les GAEC et les fermes spécialisées dans la vente de poussins démarrés, c’est à dire âgés de 4 à 6 semaines, et de poules pondeuses autosexables (dont on sait qu’elles sont « femelle » ou « mâle » dès le stade du poussin grâce à la couleur de leur plumage). Les prix varient en fonction des espèces et tournent, en moyenne, autour de 25 €/pièce (tarif 2015).

Sourcehttp://www.gerbeaud.com/animaux/poules/elever-des-poules-dans-son-jardin,1048.html