Le composteur
1682 vues

Les règles à respecter :

  • Démarrer avec des matières brunes, absorbantes, sur 10 à 20 centimètres d'épaisseur : brindilles, tiges broyées, feuilles mortes sèches, broyat de branches. Ceci afin d'aérer la base du tas et de drainer les jus de fermentation du compost.

  • Mélanger les déchets au fur et à mesure, systématiquement. C'est essentiel pour aérer la couche du dessous et éviter une fermentation anaérobie (un pourrissement qui génère des mauvaises odeurs et un compost de mauvaise qualité) ou bien une décomposition trop lente des déchets carbonés. Il ne faut pas faire un millefeuille successif de déchets azotés puis carbonés, sans mélanger, car les micro-organismes décomposeurs sont incapables de monter et de descendre d'une couche à l'autre.

Pour fabriquer soi-même son composteur :

Autres sources : http://nature-construction.com/fiches/fabrication-composteur-palettes/

Pour bien mélanger, le "Brass'Compost" est un outil ingénieux, à commander par exemple en cliquant ici.
Voir la vidéo ci-dessous :