Le purin de consoude
17196 vues

Le purin de consoude (ou extrait fermenté de consoude) est riche en oligo-éléments et en potassium qui favorise la floraison, la fructification, la croissance des fruits et des tubercules (plus de fleurs, plus de gros fruits).

Il rend les feuilles plus résistantes aux ravageurs.

En arrosage au sol, il attire la macro-faune (vers de terre, cloportes...) et stimule la vie microbienne nécessaire au fonctionnement d'un sol vivant.

Utilisation :

- dilué à 5% en pulvérisation sur les feuilles (0,5L/10L d'eau)
- dilué à 10% en arrosage au pied des plantes (1L/10 L d'eau)
- 1 fois tous les 10 à 15 jours

On peut acheter le purin de consoude ou mieux, le faire soi-même comme expliqué dans cette vidéo de Sikana



Transcription de la vidéo (source : Sikana) :

Dans cette leçon, nous allons apprendre à faire du purin de consoude.

Nous aurons besoin : 

- d'un seau (non métallique)
- d'un sécateur
- d'un bâton
- d'eau
- d'un torchon

Étape 1 : Récoltez 1kilo de feuilles de consoude, de préférence jeunes, juste avant qu’elles ne montent en fleur, c’est le moment ou elles ont le plus de nutriments et minéraux. Coupez les feuilles à la base de la plantes. Faites attention de ne pas cueillir d’autres plantes qui pourraient venir altérer le processus de décomposition.

Étape 2 : Nettoyez le seau à l’aide d’une brosse, ou utilisez un récipient propre. N’utilisez de récipient métallique.

Nous allons maintenant fabriquer le purin. Pour ceci nous mélangeons 1kilo de feuilles de consoude, à 10 litres d’eau. Il est préférable d’utiliser de l’eau de pluie, si vous n’en avez pas, l’eau du robinet fera l’affaire. Bien mélanger et couvrir avec un tissu ou un couvercle

Étape 3 : Stockez le seau dans dans un endroit à l’ombre à une température stable entre 18 et 25 degrés.

Étape 4 : Tous les deux jours, remuez le mélange. Après quelques jours les bulles apparaissent, c’est le signe que la fermentation est en route. Au bout de deux semaines environ, le liquide sera entièrement recouvert de bulles blanches, c’est un signal. Le processus de fermentation atteindra son maximum dans les prochains jours, les bulles disparaîtront. C’est le moment de filtrer.

Étape 5 : Il faut maintenant filtrer la solution, nous avons besoin d’un seau, une fourche a main, une passoire, et d’un tourchon.

Enlevez les tiges à l’aide de la fourche à main ou tout autre ustensile adapté. Placez la passoire, recouverte par un torchon, versez la solution.

Étape 6 : Vous pouvez verser le purin dans des contenants fermés, dans de bonnes conditions il peut se conserver plusieurs mois.

Étape 7: Placez les déchets résiduels dans le compost.

Maintenant que nous avons notre purin, voyons comment s’en servir.

Le purin de consoude est un produit concentré, vous devrez donc le diluer avant toute utilisation.

Dilué à 5%, vous pouvez arroser vos plantes avec, il encouragera la fructification et la floraison des plantes, ce qui le rend complémentaire du purin d’ortie.
Dilué entre 10 et 20 %, il devient un très bon engrais, riche en azote, en potasse, en calcium, il contient de nombreux oligo éléments qui stimulent la vie microbienne du sol.
Utilisé pur, vous pouvez arroser vos piles de compost avec, ce qui encourage le processus de décomposition et apporte nutriments et minéraux.

Conservation du purin


photo : purindortie-bretagne
Le purin se consomme idéalement dans les deux mois, dans un endroit frais, en prenant soin de chasser l'air du récipient.
Le risque est une refermentation, plus fréquente en juillet-août à cause de la chaleur.

Ou trouver de la consoude ?

Il existe deux variétés de consoude :
- la consoude officinale que l'on trouve à l'état sauvage, parfois cultivée.
- la consoude "de Russie" (ou Bocking 14) est essentiellement cultivée.
Les deux variétés conviennent pour le purin.

On peut bouturer la consoude ou planter un éclat de racines, dans un sol frais (qui retient l'humidité) et profond, riche en humus.
Elle a besoin d'un sol riche en nutriments, et apprécie le compost.