Blog

Tomate 20fleur 20fruit 1
09 juin
Tomate en fleurs et en fruits Un fruit est toujours issu d'une fleur. Pour obtenir plus de fruits, il faut donc que la plante produise plus de fleurs. Comment obtenir plus de fleurs, sur un plant de tomate ? L'objectif d'une plante est de se reproduire, en produisant des graines contenues dans les fruits.  Pour accompagner cet objectif, deux éléments sont à prendre en considération : Eviter une fertilisation trop riche en azote, qui favorise le développement du feuillage au détriment de la floraison. Le purin de consoude (riche en potassium) est préférable au purin d'ortie (riche en azote). On laisse du temps entre deux arrosages, car un certain "stress" hydrique donne envie à la plante d'accélérer sa reproduction. Il suffit pour s'en convaincre de voir les salades qui montent en graines quand la chaleur et la sécheresse sont importantes.

Lire la suite


Cloporte 202
13 mai
Crédit photo : Arte Les cloportes font partie des petits animaux décomposeurs de la matière organique. Ils fragmentent les déchets de feuilles et de bois en morceaux plus petits. Ils n'abiment pas les cultures et contribuent au processus de recyclage des nutriments dans le sol, nutriments nécessaire à la croissance des plantes. Ce sont les rares crustacés à s'être adaptés à la vie terrestre.

Lire la suite


Capture 20d e2 80 99e cc 81cran 202016 04 21 20a cc 80 2021 24 35
21 avril
La photosynthèse permet la croissance des plantes. C'est la synthèse de la matière organique à partir de l'eau (H2O) puisée dans le sol et du dioxyde de carbone (CO2) capté dans l'air par les feuilles. Cette réaction produit de l'oxygène (O2), rejetée dans l'atmosphère. L'énergie nécessaire à cette transformation est fournie par la lumière.

Lire la suite


Capture 20d e2 80 99e cc 81cran 202016 04 21 20a cc 80 2019 05 38
21 avril
La plupart des plantes potagères ont besoin d'être exposées au soleil toute la journée pour grandir correctement. Mais certaines plantes tolèrent 4 heures de soleil par jour seulement, voire moins, comme : l'ail la bette le Bok Choy la carotte le chou frisé la coriandre les épinards la laitue la moutarde le navet le persil le poireau la pomme de terre le radis la roquette

Lire la suite


Le 20lievre 20et 20la 20tortue
11 avril
"Rien ne sert de courir, il faut partir à point" "Plus on est grand, plus dure sera la chute" Ces deux maximes illustrent le 9ème principe de la permaculture, parmi les 12 principes détaillés dans le livre Permaculture de David Holmgren.   Ce 9ème principe est : "utiliser des solutions lentes et à petite échelle". Dans un contexte de réduction de la production d'énergie (pic pétrolier), la petite taille et une vitesse faible sont des vertus.      Par exemple, les denrées périssables acheminées sur de longues distances nécessitent un transport rapide et énergivore. A l'inverse, leur production dans des jardins potagers proches des habitations est beaucoup plus sobre en énergie. De même, la production d'énergie via de petites unités décentralisées et proches des lieux de consommation est à préférable à une production lointaine, centralisée et nécessitant de gigantesques installations (ex : chauffage au bois versus à l'éléctricité produite en centrale thermique). Ce principe est très valable pour la mise en oeuvre d'un jardin en permaculture : il est préférable de démarrer petit, observer et expérimenter, puis ensuite agrandir, plutôt que de viser trop grand et de s'épuiser à la tâche.

Lire la suite


Gendarme 1
10 avril
Le gendarme est un insecte qui ne pose pas de problème au potager, il se contente de résidus végétaux sur le sol, et éventuellement d'insectes morts. Pas de peur à avoir donc, le gendarme est même précieux au jardin. A ne pas confondre avec la punaise rouge du chou (Eurydema ornata) qui attaque diverses espèces de crucifères. Plus d'infos ici :  http://www.myrmecofourmis.fr/Que-mange-le-gendarme-l-insecte

Lire la suite


Bourrache 1
25 mars
S'amouracher de la bourrache pour au moins trois raisons : C'est une plante mellifère, qui attire les insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons, syrphes...). Ceux-ci contribuent à donner plus de fruits au potager et au verger. Elle éloigne les limaces et les escargots  Elle étouffe les mauvaises herbes ​C'est une plante annuelle, qui aime le soleil et supporte assez bien la sécheresse. On la sème en mars et avril, dans un terrain frais et profond, elle donne des fleurs de mi-mars à octobre. On peut aussi la semer à l'automne. Son nom scientifique est : Borago officinalis On la trouve chez de nombreux fournisseurs de graines. On peut même manger les fleurs (en décoration d'un plat de crudité par exemple), et les feuilles (en salade ou cuites comme l'épinard).

Lire la suite


Oeillets 20d inde
24 mars
L'oeillet d'Inde est une plante utile au potager. Son odeur éloigne les insectes ravageurs comme les pucerons, les altises, les aleurodes, la mouche de la carotte (voir photos ci-dessous). Ses racines éloignent les nématodes, des vers microscopiques qui s'attaquent aux racines des plantes et les affaiblissent. Il est donc bénéfique l'ajouter au jardin, en association par exemple avec les tomates, la carotte, le poireau. Semer sous abri en février-mars, repiquer une première fois en godet au stade deux feuilles (2 feuilles "vraies" en plus des 2 cotylédons, ces petites feuilles qui apparaissent en premier), puis mettre en place en mai (voir cette vidéo de Rustica). Arroser tous les 10 jours. L'oeillet d'Inde aime une exposition ensoleillée mais tolère la mi-ombre.     Altises​ Aleurodes (ou mouche blanche) Mouche de la carotte​    

Lire la suite


Joseph2 1
02 mars
Article écrit par Joseph Chauffrey, qui produit 300 kg de fruits et légumes par an dans son jardin de 150 m2 en ville. Pak Choi nain (en haut) et Moutarde japonaise Yukina Savoy (en bas) ​ Les légumes qui nous viennent d’Asie sont nombreux. Généralement de la famille des Brassicacées comme le choux, le radis ou le navet, les verdures asiatiques produisent de belles feuilles qui peuvent être utilisées crues, cuites à l’étouffée ou sautées comme c’est souvent le cas dans la cuisine traditionnelle asiatique. Possédant des noms à sonorité asiatique, parfois intitulées moutardes japonaises dans les catalogues, nombreuses sont les variétés qui peuvent être testées au potager. En voici quelques-unes qui peuvent être consommées crues en salade (goût parfois prononcé mais jamais piquant) : moutarde douce Wild Garden, moutarde japonaise Mizuna Purple, moutarde japonaise Tokyo Bekana, Pak Choy nain (ou de Shanghai), moutarde japonaise Yukina Savoy… et beaucoup d’autres ! Jean-Martin Fortier, un maraîcher Québécois produisant de nombreuses verdures asiatiques a quant à lui une préférence pour les variétés Tatsoi, Mizuna et Ruby Streaks (pour plus d’informations consultez son livre Le jardinier maraîcher). Verdures asiatiques dans la serre le 10 janvier 2016 La récolte des verdures asiatiques s’effectue généralement feuille à feuille, au fur et à mesure des besoins, en coupant les tiges à leur base. Si la récolte est effectuée proprement, elles repousseront, permettant une deuxième récolte quelques semaines plus tard. Elles peuvent être semées toute l’année, mais c’est en hiver qu’elles présentent le plus grand intérêt en raison de  leur croissance rapide et de leur bonne résistance au froid. Elles supporteront aisément des températures de - 3 °C en extérieur, voire moins si elles sont protégées par un tunnel ou un simple voile de protection. Pour la culture hivernale, semez-les en plaque de culture (ou en godet) de fin septembre à mi- octobre, repiquez-les 3 semaines plus tard (25 cm en tous sens), elles vous régaleront dès le mois de février si l’hiver est clément, mars ou avril en conditions plus rigoureuses. Leur seul défaut est d’être un met de grand choix pour les chenilles et limaces. Leur culture impose donc une surveillance régulière afin de ne pas voir sa récolte dépréciée. Page Facebook : Joseph Chauffrey Jardin Urbain Permaculture Chaine Youtube : Joseph Chauffrey Contact par mail : josephchauffrey@wanadoo.fr

Lire la suite


Phace cc 81lie 1
19 février
​ Et si, en attendant de repiquer les cultures d'été comme les tomates ou les courges, on semait de la phacélie, dès le début du printemps ? Cette plante offre de multiples atouts : elle est très mellifère, c'est-à-dire qu'elle attire les abeilles et d'autres insectes pollinisateurs elle aère le sol en profondeur grâce à son système racinaire dense et fin elle étouffe vite les "mauvaises herbes" (on dit plutôt les adventices) après fauchage, on peut peut l'utiliser en paillis pour nourrir le sol avec de la matière organique, ce qui est très important pour avoir un sol vivant et créer de l'humus. elle a des fleurs magnifiques bleu-lavande pendant plusieurs mois.   Où s'en procurer ? chercher la Phacélie "à feuilles de Tanaisie" (nom scientifique : Phacelia tanacetifolia") voici une liste de distributeurs de graines bio et reproductibles Conseils d'utilisation semer en place (c'est-à-dire directement sur la parcelle de destination), au printemps (plutôt au début du printemps pour que la plante ait le temps de fleurir avant le repiquage des cultures d'été (tomates, courges, aubergines, concombres...). Profondeur : 0,5 cm, 1g par m2. faucher avant la montée en graine pour éviter qu'elle ne se ressème naturellement

Lire la suite



Capture 20d e2 80 99e cc 81cran 202017 01 09 20a cc 80 2018 12 30
16 février
Un des grands principes en permaculture est : "Intégrer au lieu de séparer" Chaque élément remplit plusieurs fonctions : Par exemple, la poule pond des oeufs mais mange aussi des limaces, produit de l'engrais et peut chauffer une serre. La haie protège du vent mais sert aussi d'abri pour la faune et peut être en partie comestible. Chaque fonction importante est assurée par plusieurs éléments : Par exemple, la fonction "se nourrir" est assurée par la culture du potager, du verger, par le jardin-forêt, par les poules... Maxime associée :"On ne met pas tous ses oeufs dans le même panier".    Notre vision mécaniste du monde nous conduit souvent à penser que les éléments d’un système sont simples et ne remplissent qu’une seule fonction. Dans la nature, la multifonctionnalité est la norme. 

Lire la suite


Semis 20en 20pot 1
08 février
"Faire ses semis" cela veut dire mettre des graines en terre pour les faire germer. En février, on peut commencer les semis (de laitue, de radis*...), à l'intérieur ou sous abri, pour que les graines germent et que les plants démarrent leur croissance avant d'être ensuite, pour certains, "repiqués" (mis en terre à leur emplacement définitif). Deux techniques sont possibles : ​soit on prend un pot (percé au fond de préférence) qu'on arrose par le haut.  soit on prend un pot percé au fond et on le pose dans un récipient avec de l'eau, l'eau étant ensuite aspirée vers le haut par "capillarité". Dans les deux cas, il faut toujours bien remplir de terreau jusqu'en haut du bac, pour éviter que les "plantules" (les très jeunes plants) ne "filent" : au lieu d'être court/trapus/costaud, ils deviennent longilignes/fragiles pour aller chercher la lumière dont ils ont besoin. Egalement, pour éviter que les plantules ne filent, la lumière et la chaleur doivent être en correspondance : s'il fait chaud, il faut beaucoup de lumière, s'il y a beaucoup de lumière, il faut qu'il fasse chaud. Pour que les graines germent, il n'y a pas besoin de lumière, au contraire, les graines germent mieux dans l'obscurité, mais sitôt germés, les jeunes plants ont besoin d'un maximum de lumière. Chaque légume a une température germinative minimale qui lui est propre : la germination des tomates nécessite une température de 16 à 20°C quand le navet se contente de 4 à 7°C. Attention aux écarts de température pour les plantules, l'eau d'arrosage doit être sensiblement à la même température (+/- 1 °C) que les plantules. Garder une réserve d'eau à la même température que la pièce au cas où il est nécessaire d'arroser. Source : Gilbert Cardon   

Lire la suite


Cendre2 1
21 janvier
La cendre de bois peut être utile au jardin car c'est à la fois un amendement qui corrige l'acidité du sol, et un engrais naturel pour les plantes. Cependant, la cendre de bois doit d'une part être apportée en quantité limitée, étant donné ses forts taux en calcium et en potassium, car : L’excès de potassium se traduit par une mauvaise assimilation du magnésium et d’autres nutriments essentiels par les plantes. L’excès de calcium provoque un blocage de l’assimilation du fer (chlorose).​ Et d'autre part, du fait de ses particules très fines, la cendre de bois : est à éviter en paillage car elle asphyxie le sol est peu recommandée dans le compost sauf en petite quantité si celui est trop acide (cas d'un compost à base de résineux) 1) Corriger l'acidité du sol  Un sol peut s'avérer trop acide pour la culture de certaines plantes (voir la rubrique sur le pH). La cendre de bois est ainsi un excellent amendement pour rééquilibrer le pH d'un sol trop acide. Elle contient en effet entre 20 et 50% de calcium sous forme de chaux (ou "oxyde de calcium" [CaO]), ce qui la rend très basique (avec un pH de 13, sur une échelle de 1 à 14). Les apports de cendres de bois sont déconseillés pour un sol au pH très basique (comme un sol calcaire par exemple), et pour la culture de plantes qui aiment un sol acide (framboisier, rhubarbe, myrtille, pomme de terre...) 2) Un engrais pour les plantes La cendre a une teneur en potassium très élevée (entre 3 et 9 %) le potassium étant un nutriment très favorable à la production des fleurs, des fruits, des légumes fruits (tomate, aubergine, courge) et des légumes racines (carotte, radis, pomme de terre...) Les cendres des arbres feuillus sont en général plus riches que celles des résineux.  Au potager, la cendre est bonne pour la plupart des légumes, à la dose indiquée ci-dessous. 3) Quelle quantité  ? Deux grosses poignées par an et par m2 suffisent. Il faudra peut-être la tamiser s'il y a des morceaux de chabon de bois. N’utiliser que de la cendre de bois non traité.  Sources : Compost et paillis, Le Guide du Jardin Bio

Lire la suite


Oeufs
13 janvier
Les coquilles d'oeufs contiennent des nutriments utiles aux plantes, en particulier du calcium et du potassium. On peut les mettre au compost en les écrasant pour réduire leur volume et faciliter la décomposition. Finement broyées, il est utile de mettre quelques coquilles dans le lombricomposteur pour équilibrer le pH et éviter une acidité néfaste aux lombrics. Broyées grossièrement, les coquilles peuvent servir de barrière physique pour protéger les semis et les plants des limaces.   Les boites d'oeufs en carton sont très utiles pour le compost et le lombricompost car elles apportent de la matière organique carbonée.  Pour réussir un bon compost, il faut en effet un bon équilibre entre matières carbonées et matières azotées. Pour le compost il faut environ 1/3 de matière carbonée, et pour le lombricompost il faut environ 50% de matière carbonée. Attention de ne pas laisser d'étiquette imprimée sur la boite, et de ne pas utiliser de boite en polystyrène.  

Lire la suite


Resilience 20logo
23 octobre
La résilience, c'est la capacité à absorber les chocs. Dans le cas des villes, c'est la capacité à faire face, par exemple, à des ruptures d'approvisionnement (en nourriture, en essence...). Prenons l'exemple d'un blocus des routes par une profession en grève : en quelques jours, les rayons alimentaires des magasins sont vides et les pompes à essence sont fermées. On imagine le désordre qui s'ensuit. Dans le cas d'une ville, la résilience s'appuie sur : la diversité : diversité des acteurs (du monde économique, des associations, ...), des savoirs-faire, des ressources alimentaires, des sources d'énergie... la relocalisation : de l'économie, de la production alimentaire, de la production d'énergie, etc... permettant une plus grande autonomie tout en restant ouvert sur le monde les interactions : la multiplicité des liens entre les personnes pour coopérer, tirer profit de chaque compétence et s'entraider Dans le cas d'un jardin cultivé en permaculture, la résilience s'appuie sur : la biodiversité : la variété des espèces animales et végétales, un sol vivant... la multiplication des interactions entre les éléments du système. Chaque élément a plusieurs fonctions et chaque fonction s'appuie sur plusieurs éléments. peu d'intrants qui proviennent de l'extérieur : pas d'engrais chimiques, peu d'énergie fossile. le recyclage des déchets qui deviennent une ressource  

Lire la suite


Tous les billets de la catégorie