Les bienfaits du lierre
09 DéCEMBRE


Nom scientifique : Hedera helix L.
Crédit photo : le blog de Lydie
Source : L'almanach des fleurs sauvages
Le lierre grimpant, méconnu et mal-aimé, s'avère en fait bénéfique à bien des égards.
Il se développe soit en restant au sol, soit en grimpant sur un support.
Lorsqu'il reste au sol, le lierre crée des racines au fur et à mesure de sa progression horizontale, ses feuilles ont alors 3 ou 5 lobes. Il protège les sols pauvres, évitant ainsi leur érosion.
Lorsqu'il rencontre un support, il grimpe verticalement vers la lumière, ses feuilles deviennent simples et ovales et ses racines se transforment en crampons. Contrairement aux idées reçues, le lierre n'étouffe pas l'arbre sur lequel il grimpe : ses crampons ne pompent pas la sève comme le fait le gui.
Au contraire, le lierre protège les arbres fragiles.
Il fleurit tardivement à l'automne, ce qui bénéficie aux abeilles et autres insectes pollinisateurs. Ses fruits ne sont pas comestibles.
Des oiseaux s'abritent dans les feuilles, il se crée un petit écosystème où plantes, insectes et animaux forment une communauté complexe aux multiples relations.

Christophe de Hody (Le Chemin de la Nature) explique également les propriétés médicinales du lierre grimpant dans cette vidéo :